Skip to main content

6 façons d’aider ses employés à se remettre d’un épuisement causé par la COVID-19 (législation fédérale)

6 façons d’aider ses employés à se remettre d’un épuisement causé par la COVID-19 (législation fédérale)

Selon un sondage récent, 84 % des employés canadiens ont déjà souffert d'épuisement, dont 34 % à des degrés élevés ou extrêmes. * L'assouplissement des restrictions imposées dans l'espace public et en milieu de travail permettra-t-il de remédier automatiquement à l'épuisement lié à la pandémie?

« Ce ne sera pas forcément aussi simple », affirme Kart Vyas, expert-conseil de WSPS. Selon Kart, l'épuisement est défini comme étant « un épuisement physique, émotionnel ou mental résultant d'un stress persistant, prolongé et non résolu, dont la guérison et le rétablissement peuvent nécessiter temps et efforts. »

Une grande partie de cet épuisement est due à l'inquiétude que suscite la pandémie, exacerbée par l'augmentation de la charge de travail, la prolongation des heures de travail, l'isolement et le peu de jours de vacances. Les employés en situation d'épuisement professionnel ont souvent moins d'énergie, sont moins productifs, ont du mal à se concentrer et manquent de motivation.

Le bien-être englobe la santé physique, sociale et mentale. « Il est important de promouvoir et de pratiquer des activités qui permettent d'intégrer ces trois aspects du bien-être dans nos habitudes, » explique Kart.

Que pouvez-vous faire pour aider vos employés à se remettre d'un épuisement lié à la COVID-19? Étant donné que les facteurs pouvant contribuer à ce type d'épuisement sont nombreux, il est important d'opter pour une approche multidimensionnelle. Votre objectif ultime est de créer un milieu de travail physiquement et psychologiquement sûr et sain. Voici donc six recommandations :

  1. Renseignez-vous auprès de vos employés sur leur état de santé. Menez un sondage sur le confort auprès des travailleurs afin de connaître l'état de leur santé mentale et de savoir s'ils sont en situation d'épuisement. « Le simple fait de participer à un sondage bien conçu sur le degré de confort procurera à certains employés un soulagement en les intégrant au processus décisionnel, » souligne Kart.
  2. Communiquez les résultats du sondage et expliquez comment vous comptez remédier aux problèmes et aux préoccupations des employés, par exemple en leur permettant de retourner sur le lieu de travail et en les délestant des contraintes liées à la COVID-19. Mobilisez les parties prenantes en milieu de travail dans la recherche de solutions.
  3. Conscientisez votre personnel à l'épuisement lié à la COVID-19. Sensibilisez vos employés aux façons de reconnaître les symptômes, de prévoir les difficultés et de s'y adapter, et de fixer des priorités. Présentez-leur des techniques de prise en charge personnelle axées sur la santé émotionnelle, physique, intellectuelle, sociale et mentale. « Une routine quotidienne stable peut contribuer à renforcer le sentiment de contrôle chez les personnes souffrant d'épuisement », fait remarquer kart. Rassurez les employés sur le fait qu'ils peuvent s'adresser en toute confiance à leurs superviseurs ou à l'équipe des RH pour discuter de la manière de répondre à leurs besoins.
  4. Évaluez la charge de travail. Établissez la priorité des tâches et ayez des attentes raisonnables : fixez les mandats et les échéanciers en fonction des capacités, des compétences et de l'expérience de chacun et chacune. Encouragez vos employés à s'exprimer s'ils ont des questions ou s'ils se sentent dépassés. Faites preuve d'ouverture à l'égard de leurs suggestions sur la manière d'améliorer les choses.
  5. Appuyez activement la conciliation travail-vie personnelle. L'empiètement sur le temps consacré à la famille en raison de l'allongement des journées de travail, de l'enseignement virtuel et de la pression d'être joignable en tout temps constitue un facteur d'épuisement lié à la COVID-19. « Assurez-vous que vos employés sont en mesure de se déconnecter du travail à la fin de leur journée de travail prescrite, et favorisez une culture d'entreprise qui va dans ce sens. » Encouragez-les à prendre des vacances et des pauses adéquates. Prévoyez des modalités de travail flexibles qui permettent à chacun de concilier travail et besoins personnels ou familiaux.
  6. Mettez en place une politique de premiers soins en santé mentale. Formez votre personnel à reconnaître les signes et les symptômes des problèmes de santé mentale et mettez à sa disposition des ressources adéquates. Apprenez-en davantage sur les premiers soins en santé mentale et comment réagir en cas de crise de santé mentale (en anglais)

Comment WSPS peut vous aider

Nos consultants en santé mentale au travail et en matière de lieux de travail sains peuvent vous aider à mettre au point un sondage de confort pour votre personnel et à mettre en place des solutions pour un lieu de travail sain et des initiatives concernant le mieux-être (en anglais). Les ergonomes de WSPS peuvent quant à eux vous assister dans l'évaluation ergonomique des postes de travail afin de favoriser la sécurité physique et le confort de vos employés. Pour en savoir plus, communiquez avec l'un de nos conseillers en poste.

Inscrivez-vous à une ou plusieurs des formations suivantes :


Reference

* Rapport 2022 Pulse of Talent de Ceridian (en anglais seulement)

 

Les renseignements contenus dans cet article sont exacts au moment de la publication.