Skip to main content

Six conseils pour prévenir les troubles musculosquelettiques dans l'environnement de travail post-pandémie (pour les employeurs fédéraux)

Veuillez noter que certains des sites Web liés à cet article sont uniquement en anglais.

Les employeurs proposeront bientôt des modèles de retour au travail permanents (présentiel à temps plein, télétravail à temps plein ou un mode hybride), le moment est donc tout indiqué pour envisager les conséquences possibles sur l'ergonomie. Les environnements de travail actuels sont-ils ergonomiquement sécuritaires? Développons-nous des douleurs en raison de nos bureaux à domicile temporaires? Le matériel de bureau de fortune, le travail sédentaire et le stress peuvent malmener épaules, dos, bras, poignets et nuire au moral.

« Certains d’entre nous ont peut-être ignoré des inconforts ou omis d'en faire mention, croyant que ce serait temporaire », explique Nathan Birtch, spécialiste en ergonomie pour WSPS. « Mais cet inconfort caché est là pour rester et peut diminuer la productivité et l'efficacité à court terme. Si le problème n'est pas réglé, il peut entraîner des troubles musculosquelettiques (TMS) et donc mener à des absences ou arrêts de travail. »

Que peuvent faire les employeurs pour réduire les risques de TMS dans les trois modèles de travail? Voici les suggestions de Nathan.

  1. Réalisez un sondage sur l'inconfort des travailleurs à l'aide de ce formulaire téléchargeable (en anglais seulement) du Guide de prévention des TMS de l’Ontario. Quelles parties du corps sont les plus douloureuses? Le cou, les épaules, les hanches, les poignets, etc.? Les postes de travail sont-ils la cause des inconforts? Faites part des résultats du sondage aux participants, prenez les mesures nécessaires pour répondre aux préoccupations individuelles et tentez de repérer des tendances, tels que de multiples déclarations de douleur aux épaules ou au cou. Refaites le sondage dans quelques mois et surveillez tout nouveau problème ou problème récurrent.
  2. À l'avenir, fournissez des postes de travail garantissant la meilleure posture possible grâce à un équipement approprié. Pour les bureaux à domicile, effectuez une évaluation virtuelle si vous ne l'avez pas encore fait. Si de l'équipement réglable et ergonomique est requis, faites une présélection et offrez deux ou trois options aux employés. Vérifiez l'équipement actuel des employés qui retourneront au bureau. Doit-il être changé? Assurez-vous que les postes de travail non attribués qui seront mis à la disposition des travailleurs sont munis d’équipement ajustable tel qu'un écran réglable en hauteur ou un support pour portable, et d'un clavier et d'une souris externes
  3. Élaborez des programmes d'ergonomie ou améliorez les procédures existantes. Le Guide de prévention des TMS de l'Ontario (en anglais seulement) propose des correctifs rapides pour la prévention des troubles musculosquelettiques. Votre programme doit comprendre un processus permettant aux employés de signaler des incidents ou de soulever des préoccupations.
  4. Offrez à tous les employés une formation sur la configuration des postes de travail et la prévention des TMS. Discutez des causes des TMS, des meilleures postures de travail, des risques et des solutions. (Voir « Comment WSPS peut vous aider ».) « Les employés qui passeront de leur bureau à domicile à un bureau à utilisateurs multiples se retrouveront dans un environnement complètement différent et auront peut-être besoin d'une formation additionnelle », ajoute Nathan.
  5. Désignez un champion ou une équipe de champions formés en ergonomie et configuration de postes de travail. Grâce à leurs connaissances et à leur expérience en la matière, ces employés pourront faire des évaluations rapides et répondre aux préoccupations de leurs collègues. « Les champions assurent un soutien de première ligne et garantissent que tout problème est analysé en temps opportun », souligne Nathan.
  6. Encouragez les pauses lors du travail sédentaire. Selon Nathan, les employés passent plus de temps à leur bureau depuis le début de la pandémie, ce qui augmente les risques de maladie cardiovasculaire, de troubles musculosquelettiques et favorise la prise de poids. « Idéalement, nous devons alterner entre la position debout et assise et être plus actif. »

Voici trois moyens d’encourager le mouvement :

  • Fournissez des bureaux assis-debout et des écouteurs pour permettre aux employés de bouger durant les réunions virtuelles et les appels téléphoniques.
  • Encouragez l'utilisation d’applications et d'alertes rappelant aux télétravailleurs de se lever pour bouger.
  • Offrez des conseils, comme lire les documents en position debout et sur une surface plus haute (bureau à domicile), profiter des pauses-café pour marcher, bouger ou faire des étirements et tenir des conversations en personne (si le protocole sanitaire le permet) au lieu de discuter par courriel ou au téléphone.

Comment WSPS peut vous aider

Autres ressources en ergonomie

Les renseignements contenus dans cet article sont exacts au moment de la publication.