Articles Feed Articles RSS Feed

Problèmes de santé mentale et deuxième vague de COVID-19 - Aidez vos employés grâce à ces sept pratiques

Feb 17, 2021

Problèmes de santé mentale et deuxième vague de COVID-19 - Aidez vos employés grâce à ces sept pratiquesComment pouvez-vous aider vos employés à « aplatir la courbe » de détresse émotionnelle pendant la deuxième vague de la pandémie? Voici quelques conseils.

En général, l'année 2020 a été éprouvante pour tout le monde, de bien des façons, du point de vue de la santé mentale. Selon les experts, cela risque de s'aggraver pendant la deuxième vague.

L'isolement social, les exigences du travail et de la garde d'enfants, la crainte de contracter la COVID-19 ainsi que d'autres types de pressions ont fait en sorte que de nombreuses personnes se sont senties anxieuses et/ou déprimées.

Selon Danielle Stewart, conseillère en santé mentale à WSPS, les lieux de travail et les gestionnaires peuvent faire beaucoup pour aider leurs employés, et ce, dès maintenant. « Il s'agit avant tout d'établir un climat de  confiance », indique Danielle. Les employés doivent avoir la certitude que leur employeur fait tout ce qu'il peut pour favoriser leur bien-être physique et émotionnel dans le contexte de la pandémie de COVID-19. « S'il peut ressortir quelque chose de positif de la COVID-19, c'est la possibilité pour les organisations d'entretenir ou de regagner la confiance, qui est l'épine dorsale d’une culture organisationnelle solide. »

Danielle recommande d'utiliser ces pratiques pour aider à renforcer la confiance, à apaiser les craintes et les inquiétudes et soutenir la santé mentale de vos employés pendant la pandémie de COVID-19.

  1. Atténuer le risque de propagation de la COVID-19 dans le milieu de travail. Mettez en place de protocoles solides  pour prévenir la propagation de la COVID-19 (dépistage, désinfection, distanciation sociale, port du masque, barrières physiques, etc.). Assurez-vous que chacun comprend le pourquoi et le comment des politiques et procédures utilisées pour protéger sa santé et sa sécurité.
  2. Lutter contre la stigmatisation. Parlez ouvertement des problèmes de santé mentale, qu’ils soient liés à la COVID-19 ou non. Vos mots d'ordre sont : compassion, vulnérabilité et souplesse. Fournissez aux employés des conseils de spécialistes en santé mentale ainsi que des mesures de soutien. Surtout, veillez à ce que les membres du personnel se sentent à l'aise d'en parler en toute confidentialité avec leur gestionnaire ou les ressources humaines.
  3. Communiquer tous les renseignements relatifs à la COVID-19 de manière ouverte, honnête et transparente. Organisez des foires aux questions ou des webinaires, suggère Danielle, et veillez à ce que la communication se fasse dans les deux sens. Par exemple, invitez les employés à partager leurs conseils pour réduire l'anxiété et le stress dans leur vie. Soyez à l'écoute des besoins et des préoccupations du personnel et répondez-y en temps opportun en proposant des solutions ou des compromis raisonnables qui peuvent contribuer à atténuer le stress et l'anxiété.
  4. Soyez clair quant aux attentes en matière de santé et sécurité et d'équilibre travail-vie personnelle. Si des employés ont du mal à satisfaire aux attentes, vérifiez s'ils ont les outils et les ressources nécessaires pour faire leur travail. Vos attentes nécessitent-elles d'être revues?
  5. Tenez-vous au courant des avis de santé publique et des règles obligatoires propres au lieu de travail. Adaptez vos politiques en conséquence et informez les employés des changements. « Envoyez le message que le milieu de travail a la situation bien en main », indique Danielle. « Cela aide à solidifier la confiance. »
  6. Faire preuve de souplesse quant à l'équilibre travail-vie personnelle et prêcher par l'exemple. Mettez en place des lignes directrices pour le télétravail qui reflètent un sain équilibre travail-vie personnelle, mais faites preuve de souplesse même dans le cadre de ces lignes directrices. « Être souple peut signifier de comprendre que si un employé n'est pas à son bureau pendant une heure au cours de la journée, il est peut-être en train d'aider ses enfants à faire leurs devoirs, et il reprendra cette heure plus tard dans la journée. » Si les lignes directrices indiquent que la journée de travail se termine à 16 h 45, ne semez pas la confusion en envoyant des courriels ou en vous attendant à ce que le travail soit fait en-dehors des heures normales.
  7. Prendre le pouls régulièrement. Si vous avez des employés en télétravail, dialoguez avec eux, que ce soit par courriel, au téléphone ou en ligne. Encouragez-les à utiliser la caméra de leur appareil. « Les rencontres en face à face sont importantes. Nous avons besoin d’interactions humaines et de décoder les expressions faciales et le langage corporel. » Cela peut fournir les indices visuels que l'on observe normalement dans le lieu de travail. Les employés semblent-ils stressés, anxieux ou dépassés? Le cas échéant, soyez prêt à apporter des changements aux horaires ou à prendre des mesures d'adaptation, et offrez du soutien et des ressources, comme celles qui sont disponibles dans le cadre du Programme d'aide aux employés et à leurs familles (PAEF). Les employés qui travaillent seuls peuvent vivre une plus grande détresse mentale; prendre de leurs nouvelles est donc particulièrement important.

Comment WSPS peut vous aider

Consultez

Partagez avec les membres de votre équipe